Sud Pays Basque

Lundi 21 septembre 2020   SUD OUEST

Silence on tourne... à l'hôpital

HENDAYE Des scénarios imaginés par des patients deviendront peut-être des courts-métrages à succès

Le monde peut quelquefois être considéré d'un point de vue bien différent...C'est la trame d'un scénario retenu par un réalisateur pour devenir un court-métrage. C'est aussi un beau projet mené depuis des mois au sein de l'unité Ribadeau-Dumas de l'hôpital Marin Assistance Publique-Hôpitaux de Paris avec six patients en séjours temporaires de rééducation.

 Du 9 au 19 décembre 2019, l'équipe éducative a travaillé en étroite collaboration avec Laetitia Mickles scénariste-réalisatrice pour l'écriture d'un scénario, en vue de l'inscrire dans le cadre du Hendaia Film Festival, festival de courts-métrages sur les diversités culturelles, linguistiques et sociales. Au terme de travaux de recherche et d'écriture, les stagiaires ont ainsi produit, seuls ou en binômes, quatre scénarios. L'un d'eux, Christophe Chaudron raconte qu'au départ, l'idée d'Hugo son comparse, concernait "un handicapé en fauteuil électrique, inventeur" cherchant une idée révolutionnaire lui permettant d'améliorer son quotidien. "La mienne relatait les affres de la vie d'un homme valide évoluant dans un monde adapté uniquement aux personnes à mobilité réduite se déplaçant en fauteuil roulant. Pour l'un, les contraintes de la mise en œuvre d'un projet un peu fou, pour l'autre, un enchainement de situations drôles, cocasses mais aussi parfois plus difficiles. L'idée surgit alors de fusionner ces deux histoires pour raconter celle d'un inventeur valide vivant dans un monde de handicapés moteur. Son projet ? Construire

un fauteuil à pattes..." Christophe Chaudron, un peu taquin, tente d'expliquer : "Imaginez ! Les rôles sont inversés. Vous arrivez dans un bistrot, un restaurant ou un cinéma et il n'y a pas de chaises...Vous seriez certainement désemparés !"

Un projet Culture Santé

Lors d'un Hendaia Film Festival, l'équipe socio-éducative de l'hôpital Marin AP-HP a eu l'idée d'organiser un stage d'écriture de scénario avec les patients de l'unité de soins de Ribadeau-Dumas en SSR (soins de suite et de réadaptation)."Nous souhaitons qu'à l'issue de l'écriture de ce scénario, une réalisation cinématographique vienne clôturer ce projet en vue de sa projection au festival d'octobre 2021", relate Jean-Michel Giansanti.

Un dossier Culture Santé a donc été déposé auprès de l'Agence Régionale de Santé et la Région Nouvelle Aquitaine afin d'obtenir un cofinancement. "en mars 2019, nous obtenions une subvention de 2500 euros. Ce budget a été utilisé pour la réalisation d'un stage de courts-métrages en décembre 2019 à la suite duquel a été produit un des scénarios retenu par le réalisateur toulousain Zouhair Fartahi en vue de son tournage prévu début 2021.

Etape 2

Pendant le confinement, es réunions hebdomadaires ont pu s'organiser à distance en visioconférence car les "stagiaires-scénaristes" résident habituellement loin

Christophe Chaudron, entouré de Jean-Michel Giansanti et Pantxika Haramboure

d'Hendaye. C'est lors de ces réunions qu'il a été décidé de contacter la directrice du Hendaia Film Festival, Angela Mejias, afin de lui proposer d'inscrire dans la programmation du prochain festival, la lecture des quatre scénarios, ce qu'elle a accepté avec enthousiasme. Ils seront lus face au public et aux nombreux réalisateurs du festival par des comédiens du Théâtre des Chimères avec qui l'équipe socio-éducative a tissé des liens étroits à l'occasion des créations théâtrales présentées au Mai du théâtre depuis 2016."Mais à présent, il nous reste à rechercher des partenaires financiers pour pour clôturer le budget prévisionnel nécessaire à la réécriture du scénario retenu. Nous sommes à l'étape 2 du projet, de sa conception à sa réalisation, et pour qu'un producteur de cinéma soit attiré par notre histoire, il est

incontournable de passer par une phase de réécriture du scénario, pour l'embellir et pour qu'il soit plus attrayant aux yeux des futurs comédiens et techniciens professionnels de cinéma", lance Jean-Michel Giansanti qui ajoute que ce tournage sera réalisé à Hendaye et chez certains commerçants.

Christophe Chaudron a réalisé le site Silence on turne à l'hôpital Marin afin de communiquer sur le projet et de collecter des fonds au moyen de la plateforme de financement collaboratif kisskissbankbank.

Edith Anselme

sud-ouest_logo.png
"Il faut passer par une phase de réécriture du scénario, pour l'embellir et pour qu'il soit attrayant aux yeux des professionnels de cinéma"

Hôpital Marin de Hendaye | Unité de soins Ribadeau-Dumas | Route de la Corniche - BP40139

64701 HENDAYE CEDEX

Tel 05 59 48 08 34 Poste 8359

jean-michel.giansanti@aphp.fr

© 2020 par Silence on tourne à l’hôpital Marin

  • Icône Facebook blanc
  • Icône Instagram blanc
  • Icône YouTube blanc
  • Icône Twitter blanc
  • Icône Vimeo blanc